En route pour 2020

En route pour 2020

Cheminer vers une vision partagée

Et si les entreprises pouvaient changer le monde en 2020?

Derrière cette expression qui peut en faire sourire plus d’un, se cache une réalité de plus en plus concrète pour les chefs d’entreprises attentifs aux transitions importantes de notre siècle (démographique, numérique, sociale et environnementale). Car face à l’incapacité des grands de ce monde à s’entendre sur la manière d’aborder ces transitions, de plus en plus d’entreprises sont prêtes à s’engager pour répondre à ces défis, conscientes de la nécessité d’agir pour le bien commun.

Une nouvelle pierre à l’édifice

L’année 2019 aura vu la pause de la première pierre en instituant les modèles d’entreprise à raison d’être et de société à mission au travers de la loi PACTE. Une loi apportant plus de latitude et de sécurité aux dirigeants prompts à innover et à tenir des engagements au bénéfice de la société toute entière, au-delà de leurs intérêts propres uniquement. Mais se doter d’une raison d’être ou devenir une société à mission demande à mettre l’entreprise en mouvement. Une mise en œuvre de la loi qui demande de l’engagement et de la méthode. Seulement voilà, comme l’a si bien dit Emery Jacquillat* en reprenant les mots du poète Antonio Machado : « il n’y a pas de chemin, le chemin se fait en marchant.» En effet, la loi a fourni le cadre mais pas le mode d’emploi. 2020 sera donc une année d’exploration pour les entreprises souhaitant préciser leur rôle dans la société. Une année de mise en mouvement.

Un chemin qui se dessine en marchant

  • À l’image d’une fusée à 3 étages, la loi PACTE n’impose pas à toute entreprise à devenir une entreprise à mission. C’est une démarche volontaire, qui se mène de façon progressive, en commençant par la formulation de sa raison d’être, un travail autour des valeurs, de ses ambitions avant d’arriver à la déclaration d’engagements auto-contraignants imposant des résultats sociétaux concrets, à l’image de ceux délivrés aux actionnaires.
  • Il n’y a pas d’âge pour s’engager. Ce qui compte, c’est l’envie. Un dirigeant de PME voyant son marché se transformer peut souhaiter porter une nouvelle vision. Tout comme le dirigeant d’une startup en hypercroissance peut souhaiter travailler sur ses valeurs pour renforcer l’engagement de ses collaborateurs. Dans tous les cas, ce qui prime, c’est le projet. Celui de ces dirigeants pour qui la science, l’innovation, l’engagement social sont des moteurs qui peuvent changer les choses au bénéfice de tous, au bénéfice d’une performance durable.
  • L’exercice qui consiste à formuler sa raison d’être et plus largement sa vision, est un véritable voyage en soi. Un voyage en 4 étapes qui vous amène à savoir qui vous êtes aujourd’hui, qui vous ramène aux sources de l’entreprise, à comprendre votre ADN, explorer les tendances et à vous projeter vers l’avenir. Un voyage fait de va-et-vient où l’on chemine au rythme des prises de conscience, des doutes, de clarification des enjeux. Ce processus où s’élabore et se partage la vision, c’est celui du visioning. La clef pour formuler sa raison d’être et se devenir à terme une société à mission.

En 2020, VisioCamino va donc cheminer allègrement aux côtés des dirigeants visionnaires en leur partageant un mode d’emploi et l’énergie pour mener à bien ce travail ambitieux mais essentiel.

* Président de la Communauté des entreprises à mission, PDG de Camif-Matelsom.